Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 juillet

BTP des Vosges : une bonne année 2023 mais des inquiétudes pour 2024

0 commentaire

0

Écouter cet article

Pour le BTP des Vosges, l’année 2023 a été globalement bonne. Par contre pour 2024, il y a de grosses inquiétudes. Ce jeudi après-midi plus de 150 personnes ont assisté à l’assemblée générale de la fédération du BTP des Vosges, au centre des congrès d’Epinal.

L’activité de la construction est restée soutenue en 2023 dans les Vosges, après les fortes hausses de 2021 et 2022. Mais les chiffres d’affaires ont été artificiellement gonflés par l’inflation des coûts des matériaux et des salaires.

« Par contre, les prévisions pour 2024 sont nettement moins réjouissantes. Si les carnets de commande restent remplis à ce jour, ils peinent fortement à se reconstituer » explique le président de la Fédération du BTP des Vosges, Xavier Dorando.

« Les effectifs dans le BTP, après une progression sur les dernières années, ont eu tendance à se stabiliser sur les 6 derniers mois, mais il y a une légère baisse de l’intérim » poursuit-il.

Sur les Vosges, le nombre de permis de construire des logements est stable sur les 12 derniers mois, mais il reste à un niveau bas.

Le président de la fédération est aussi revenu sur les différentes mesures. La REP, la responsabilité élargie du producteur. L’idée est de permettre une reprise et un tri des déchets de chantier des entreprises via une financement par éco-contribution. L’éco-contribution est bien prélevée auprès des entreprises, mais le système de collecte n’est toujours pas mis en place.

Il y a aussi Ma Prime’Renov, « Les aides à la rénovation énergétique ont complexifié les parcours pour les particuliers et ont freiné la demande début 2024″ poursuit Xavier Dorando.

batiment

BTP

BTP88

économie

fédération du bâtiment des Vosges

vosges

Pour le BTP des Vosges, l’année 2023 a été globalement bonne. Par contre pour 2024, il y a de grosses inquiétudes. Ce jeudi après-midi plus de 150 personnes ont assisté à l’assemblée générale de la fédération du BTP des Vosges, au centre des congrès d’Epinal.

L’activité de la construction est restée soutenue en 2023 dans les Vosges, après les fortes hausses de 2021 et 2022. Mais les chiffres d’affaires ont été artificiellement gonflés par l’inflation des coûts des matériaux et des salaires.

« Par contre, les prévisions pour 2024 sont nettement moins réjouissantes. Si les carnets de commande restent remplis à ce jour, ils peinent fortement à se reconstituer » explique le président de la Fédération du BTP des Vosges, Xavier Dorando.

« Les effectifs dans le BTP, après une progression sur les dernières années, ont eu tendance à se stabiliser sur les 6 derniers mois, mais il y a une légère baisse de l’intérim » poursuit-il.

Sur les Vosges, le nombre de permis de construire des logements est stable sur les 12 derniers mois, mais il reste à un niveau bas.

Le président de la fédération est aussi revenu sur les différentes mesures. La REP, la responsabilité élargie du producteur. L’idée est de permettre une reprise et un tri des déchets de chantier des entreprises via une financement par éco-contribution. L’éco-contribution est bien prélevée auprès des entreprises, mais le système de collecte n’est toujours pas mis en place.

Il y a aussi Ma Prime’Renov, « Les aides à la rénovation énergétique ont complexifié les parcours pour les particuliers et ont freiné la demande début 2024″ poursuit Xavier Dorando.

0 commentaire

Laisser un commentaire