Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

samedi 20 juillet

Dans les Vosges, les nappes phréatiques sont en excédent de plus de 25 % au-dessus de la normale

3 commentaires

3

Écouter cet article

Valérie Michel-Moreaux, Préfète des Vosges a réuni le comité ressources en eau ce 10 juillet 2024, afin de présenter un état des lieux complet de la situation dans le département. Cette analyse inclut les aspects hydrologiques, hydrogéologiques, météorologiques, ainsi que les actions mises en place pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable et réduire les pertes liées aux fuites dans les réseaux.

Point de situation météorologique et hydrologique

Le département des Vosges a connu des variations météorologiques significatives au cours de la saison de recharge de septembre 2023 à mars 2024.
À l’échelle du département, les précipitations agrégées ont atteint environ 940 mm, soit un excédent de 25 % par rapport à la normale, plaçant cette saison au 9e rang des plus humides depuis 1959. La précédente saison de recharge était conforme à la normale, et la dernière saison excédentaire remonte à 2019/2020.

Depuis le début de l’année hydrologique en septembre 2023, les précipitations sont restées au-dessus de la normale, avec des excédents allant de 10 % à 50 % selon les stations.
Le département des Vosges a donc connu une saison de recharge très humide, avec des précipitations largement excédentaires et une humidité des sols élevée.

Des conditions météorologiques instables à venir

Les projections indiquent des conditions météorologiques instables à venir, avec des précipitations continues et un été possiblement plus chaud que la normale.

La préfecture des Vosges, en collaboration avec les collectivités locales, continue de mettre en œuvre des mesures pour sécuriser l’approvisionnement en eau et améliorer l’efficacité des réseaux. Les efforts conjoints visent à répondre aux défis climatiques et à garantir une gestion durable et résiliente des ressources en eau pour l’avenir.
Ainsi, le plan eau vise à sécuriser l’alimentation en eau dans les communes identifiées comme étant en tension
quantitative.

Parmi les actions entreprises, on note la réalisation d’études de diagnostic et de sécurisation des réseaux d’AEP
(Adduction d’Eau Potable), la mise en place de compteurs, des campagnes de recherche de fuites, et la
réhabilitation d’anciens captages.

Sur les 107 communes concernées, 2/3 ont initié des études ou engagé des travaux, démontrant l’engagement
collectif pour améliorer la gestion de l’eau.

eau

Epinal

gestion de l'eau

nappes phréatiques

préfecture

ressource en eau

vosges

Valérie Michel-Moreaux, Préfète des Vosges a réuni le comité ressources en eau ce 10 juillet 2024, afin de présenter un état des lieux complet de la situation dans le département. Cette analyse inclut les aspects hydrologiques, hydrogéologiques, météorologiques, ainsi que les actions mises en place pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable et réduire les pertes liées aux fuites dans les réseaux.

Point de situation météorologique et hydrologique

Le département des Vosges a connu des variations météorologiques significatives au cours de la saison de recharge de septembre 2023 à mars 2024.
À l’échelle du département, les précipitations agrégées ont atteint environ 940 mm, soit un excédent de 25 % par rapport à la normale, plaçant cette saison au 9e rang des plus humides depuis 1959. La précédente saison de recharge était conforme à la normale, et la dernière saison excédentaire remonte à 2019/2020.

Depuis le début de l’année hydrologique en septembre 2023, les précipitations sont restées au-dessus de la normale, avec des excédents allant de 10 % à 50 % selon les stations.
Le département des Vosges a donc connu une saison de recharge très humide, avec des précipitations largement excédentaires et une humidité des sols élevée.

Des conditions météorologiques instables à venir

Les projections indiquent des conditions météorologiques instables à venir, avec des précipitations continues et un été possiblement plus chaud que la normale.

La préfecture des Vosges, en collaboration avec les collectivités locales, continue de mettre en œuvre des mesures pour sécuriser l’approvisionnement en eau et améliorer l’efficacité des réseaux. Les efforts conjoints visent à répondre aux défis climatiques et à garantir une gestion durable et résiliente des ressources en eau pour l’avenir.
Ainsi, le plan eau vise à sécuriser l’alimentation en eau dans les communes identifiées comme étant en tension
quantitative.

Parmi les actions entreprises, on note la réalisation d’études de diagnostic et de sécurisation des réseaux d’AEP
(Adduction d’Eau Potable), la mise en place de compteurs, des campagnes de recherche de fuites, et la
réhabilitation d’anciens captages.

Sur les 107 communes concernées, 2/3 ont initié des études ou engagé des travaux, démontrant l’engagement
collectif pour améliorer la gestion de l’eau.

3 commentaires

  • Avatar du commentaire numéro 1185

    Chômage allo ?

    Ça ne va pas faire les affaires des micros Adolf verts. locaux.
    Ou c’est l’effet du « barrage » attrape youcons ?

  • Avatar du commentaire numéro 1186

    Gérald

    Comme c’est bizarre,on nous avait prédit tous les ans canicule et sécheresse ?

  • Avatar du commentaire numéro 1190

    Claude Noël

    Patience, la canicule peut arriver d’un jour à l’autre (elle sévit déjà dans la majeure partie de l’hémisphère Nord, Europe de l’ouest exclus) et la sécheresse superficielle arrivera bien assez tôt.

Laisser un commentaire