Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 juillet

Réaménagement du Col de la Schlucht : le Relais des Roches cède la place à une nature retrouvée !

Communiqué de la Région Grand Est

15 commentaires

15

Écouter cet article

© GCM Demolition

A partir du 10 juillet 2024, le Relais des Roches, situé au Col de la Schlucht sur la commune de Stosswihr (68), sera progressivement démoli pour laisser place à une zone naturelle.

Pour renforcer la résilience de son territoire face au changement climatique, la Région Grand Est a décidé de requalifier le site du Relais des Roches au titre de sa politique Montagne. D’un commun accord avec l’Etat, la Collectivité européenne d’Alsace, la Communauté de Communes de la Vallée de Munster et la Commune de Stosswihr, la Région a acquis le bâtiment en vue de sa démolition avec l’objectif de redonner ce site emblématique à la nature.

La sensibilité de l’emplacement, sa proximité avec la route, les problèmes d’assainissement et les risques géologiques ont dicté l’avenir du site. Les études préalables ont révélé toute la complexité de la démolition : désamiantage, gestion des voiries et réseaux divers liés au bâtiment, sécurisation de la roche sous-tendant le bâtiment, etc. Une fois ces travaux achevés, l’espace sera totalement renaturé et offrira un point de vue sur le paysage environnant.

Véritable verrue paysagère, le Relais, situé au sein du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges et de sites Natura 2000, représente la dernière étape du réaménagement complet du Col de la Schlucht1, Ce projet durable est estimé à plus d’1 million d’euros dont 70 % seront subventionnés par l’Etat dans le cadre du Contrat de Plan Interrégional Etat-Région (CPIER), via le Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT).

A propos du Relais des Roches

D’une superficie de 2 000 m2, le site du Relais des Roches était propriété d’une entreprise privée qui y a développé des activités de formation et d’hébergement touristique. Ce bâtiment, construit dans les années 60, s’élève sur quatre étages, le tout sur un sous-sol semi enterré. Il dispose de sept places de stationnement le long de la D417 qui relie Munster au Col de la Schlucht. Depuis plus de sept ans, aucune activité n’est plus exercée sur ce site.

Retrouvez en annexe les vues actuelles du bâtiment.

Calendrier du chantier

10 juillet : installation du chantier

22 juillet : début du curage du bâtiment

19 août 2024 : désamiantage du site

3 septembre : présentation du chantier à la presse et début de la démolition

Les travaux devraient durer 5 mois

1 Porté par le Département des Vosges pour le compte des communes du Valtin (88) et de Stosswihr (68), avec le soutien de l’Union européenne (FEDER), de l’Etat, de la Région Grand Est et du Département du Haut-Rhin.

col de la Schlucht

Le relais des roches

© GCM Demolition

A partir du 10 juillet 2024, le Relais des Roches, situé au Col de la Schlucht sur la commune de Stosswihr (68), sera progressivement démoli pour laisser place à une zone naturelle.

Pour renforcer la résilience de son territoire face au changement climatique, la Région Grand Est a décidé de requalifier le site du Relais des Roches au titre de sa politique Montagne. D’un commun accord avec l’Etat, la Collectivité européenne d’Alsace, la Communauté de Communes de la Vallée de Munster et la Commune de Stosswihr, la Région a acquis le bâtiment en vue de sa démolition avec l’objectif de redonner ce site emblématique à la nature.

La sensibilité de l’emplacement, sa proximité avec la route, les problèmes d’assainissement et les risques géologiques ont dicté l’avenir du site. Les études préalables ont révélé toute la complexité de la démolition : désamiantage, gestion des voiries et réseaux divers liés au bâtiment, sécurisation de la roche sous-tendant le bâtiment, etc. Une fois ces travaux achevés, l’espace sera totalement renaturé et offrira un point de vue sur le paysage environnant.

Véritable verrue paysagère, le Relais, situé au sein du Parc Naturel Régional des Ballons des Vosges et de sites Natura 2000, représente la dernière étape du réaménagement complet du Col de la Schlucht1, Ce projet durable est estimé à plus d’1 million d’euros dont 70 % seront subventionnés par l’Etat dans le cadre du Contrat de Plan Interrégional Etat-Région (CPIER), via le Fonds National d’Aménagement et de Développement du Territoire (FNADT).

A propos du Relais des Roches

D’une superficie de 2 000 m2, le site du Relais des Roches était propriété d’une entreprise privée qui y a développé des activités de formation et d’hébergement touristique. Ce bâtiment, construit dans les années 60, s’élève sur quatre étages, le tout sur un sous-sol semi enterré. Il dispose de sept places de stationnement le long de la D417 qui relie Munster au Col de la Schlucht. Depuis plus de sept ans, aucune activité n’est plus exercée sur ce site.

Retrouvez en annexe les vues actuelles du bâtiment.

Calendrier du chantier

10 juillet : installation du chantier

22 juillet : début du curage du bâtiment

19 août 2024 : désamiantage du site

3 septembre : présentation du chantier à la presse et début de la démolition

Les travaux devraient durer 5 mois

1 Porté par le Département des Vosges pour le compte des communes du Valtin (88) et de Stosswihr (68), avec le soutien de l’Union européenne (FEDER), de l’Etat, de la Région Grand Est et du Département du Haut-Rhin.

15 commentaires

  • Avatar du commentaire numéro 2879

    retraite anticipée

    Hum hum , quel est le rapport de cette démolition avec le changement climatique??!!alors qu’à 100 m de ce bâtiment ,depuis la « réhabilitation » du col de la schlucht, les parking(dignes d’un hypermarché), sont bondés, et la circulation de toutes sortes de véhicules thermiques affolante le week end!,

  • Avatar du commentaire numéro 2897

    JULIE Godard

    Dommage ce site était un emblème depuis 1960

  • Avatar du commentaire numéro 2903

    de qui se moque t on

    je dépense tu dépenses augmentons encore les impôts de la région grand est pour ce type de projet utile plutôt très utile à oui il n’y a plus d’usine à sauver (caddy textiles exploitation agricole….) C’est triste de voir ou passe notre argent et comment on le dépense

  • Avatar du commentaire numéro 2906

    THOMASK

    Maintenant pour toute action il faut un prétexte environnemental.
    quelle est la différence entre une démolition et un acte de résilience face au changement climatique ?
    Le coût bien sûr !
    Il n’y a pas de limite à la dépense.

  • Avatar du commentaire numéro 2915

    Elseware

    C’est cool de laisser la place à la nature. Ce site le mérite bien. Juste une question:

    Pourquoi la démolition est a la charge de l’état? Pourquoi ce ne sont pas la société d’exploitation qui paye?

  • Avatar du commentaire numéro 2922

    Jlp

    Dommage c’était hôtel qui tourné bien à l époque où je travaillais à l hôtel du tétras on y a fait de sacré soirée dans la salle du haut transformé en discothèque avec tous les personnels qui travaillais sûr le col. De très bonnes années

  • Avatar du commentaire numéro 2925

    Bruno

    1 million d’euros ? Ils en ont de l argent à gaspiller la CEA ! Bravo !
    Projet totalement Absude !
    J en profite encore pour les remercier de m avoir laisser crever financièrement juillet août l année en me privant de toute activité pour mon restaurant en haut du col de ste Marie aux mines…et sans la moindre indéterminée….Le choix de cette période estivale pour couper totalement la circulation ne fait pas preuve d une grande capacité de réflexion !!!

  • Avatar du commentaire numéro 2926

    PRUDENT

    Une dépense scandaleuse !
    L’environnement a bon dos.
    Les subventions devraient plutôt aller vers les entreprises et l’activité qui génère du travail et de la valeur ajoutée.
    Du gâchis. et les impôts qui suivent.

  • Avatar du commentaire numéro 2930

    Donat meyer

    On aurait pu en faire quelque chose . Le point de vue depuis la salle à grande baie était magnifique . Ce point de vue va disparaître. Dommage. J’y aurais vu une salle hors sac pour randonneur il n’y a rien pour eux à la schlucht. On décide de démolir sans se poser la question d’une réhabilitation dans l’intérêt du tourisme nature itinérant qu’on devrait développer. Un manque d’imagination de la part des instances.

  • Avatar du commentaire numéro 2934

    Pierre

    Un bâtiment existant (plutôt bien inséré dans le paysage) est détruit sous prétextes écologiques, alors qu’un bâtiment flambant neuf, gigantesque peu en harmonie avec lieux et dont l’utilité pose toujours question vient juste d’être achevé. Décidément ils osent tout … L’Empire du mensonge se porte bien,..

  • Avatar du commentaire numéro 2935

    Benoît

    Bravo, Belle initiative, voici un investissement intelligent et une preuve visible de nos contributions.
    Le Col de la Schlucht aura désormais un visage à la hauteur de son importance dans les échanges Vosges/Alsace

  • Avatar du commentaire numéro 2941

    THOMAS

    Je partage entièrement cet avis…

  • Avatar du commentaire numéro 2944

    Colvert

    Tout a fait d’accord Sans attendre tant d’années sans activité : on aurait pu le réhabilité en quelque chose de fort sympathique, aménagé un espace verdoyant derrière,…Ce ne sont pas les idées qui manqueraient dans un tel endroit, de plus très convoité par le tourisme divers et varié Dommage qu’on ne fasse pas une sorte de sondage auprès des personnes qui se trouvent sur le terrain en période estivale et hivernale avant de prendre une décision

  • Avatar du commentaire numéro 3037

    ALIX

    Bonjour,
    Sauvez la nature en demolisant cette édifice à côté de cela ,vous avez défigurer le Col avec encore plus d’activité,ce bâtiment austère, le bâtiment pour la nouvelle piste de luges d’été,
    Vous me faites vraiment rire avec cette article.
    Pourquoi est ce la collectivité qui paye de cette démolition,cela incombe au propriétaire…vous ne parlez pas du coût, une petite fortune,surtout le desamiantage….
    Bissness is bissness, Pauvre nature avec encore plus de motos,de voiture,camping car,,cette endroit est surpeuplé aux bonheurs des commerçants….pauvres tétras

  • Avatar du commentaire numéro 3228

    Micheline

    Toute une époque 13 ans passés dans ce site merveilleux 13 ans de pur bonheur un vrai déchirement cette démolition quel gâchis ! Un site incroyable une vue unique on aurait pu en faire tant de belles choses !

Laisser un commentaire