Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub

samedi 15 juin

19 collégiennes et collégiens ont fait « profession de foi » à l’Abbatiale de Remiremont.

« Oui, je crois ! »

0 commentaire

0

Écouter cet article

 

La profession de foi est la cérémonie, anciennement appelée « communion solennelle », par laquelle le jeune fidèle renouvelle les engagements pris lors de son baptême.

L’Abbé Claude Durupt a accueilli dans la joie, à l’Abbatiale de Remiremont, ce dimanche matin, 19 collégiennes (en majorité) et collégiens. Après de nombreux mois de préparation, ces jeunes sont venus renouveler l’engagement de leur baptême et l’ont verbalisé par plusieurs « Oui, je crois ! »

L’église était bien remplie, car tous ces jeunes étaient accompagnés par leurs parents, parrains, marraines, grands-parents… ainsi que par les animateurs qui les ont accompagnés tout au long de leur chemin de préparation.

Au cours de la cérémonie, ils ont reçu des mains de l’Abbé la Lumière, sous la forme d’un cierge, accueillant ainsi « la lumière intérieure de Jésus le Christ ». Tout au long de cette cérémonie solennelle mais aussi festive, djembé, guitares, orgue et mandoline ont accompagné les chants et résonné sous les voûtes de l’église.

PM

 

communion solenelle

 

La profession de foi est la cérémonie, anciennement appelée « communion solennelle », par laquelle le jeune fidèle renouvelle les engagements pris lors de son baptême.

L’Abbé Claude Durupt a accueilli dans la joie, à l’Abbatiale de Remiremont, ce dimanche matin, 19 collégiennes (en majorité) et collégiens. Après de nombreux mois de préparation, ces jeunes sont venus renouveler l’engagement de leur baptême et l’ont verbalisé par plusieurs « Oui, je crois ! »

L’église était bien remplie, car tous ces jeunes étaient accompagnés par leurs parents, parrains, marraines, grands-parents… ainsi que par les animateurs qui les ont accompagnés tout au long de leur chemin de préparation.

Au cours de la cérémonie, ils ont reçu des mains de l’Abbé la Lumière, sous la forme d’un cierge, accueillant ainsi « la lumière intérieure de Jésus le Christ ». Tout au long de cette cérémonie solennelle mais aussi festive, djembé, guitares, orgue et mandoline ont accompagné les chants et résonné sous les voûtes de l’église.

PM

 

0 commentaire

Laisser un commentaire