Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

mercredi 29 mai

Plus de 100 millions d’€ pour les lignes ferroviaires vosgiennes en 2024

1 commentaire

1

Écouter cet article

(Illustration)

Plus de 100 millions d’€ seront investis sur les lignes ferroviaires des Vosges en 2024, « dont près de 60 millions d’€ en Déodatie ». C’est ce qu’a annoncé David Valence, député de la deuxième circonscription et président de la commission Transports de la Région Grand Est.

Les 3 principaux chantiers ferroviaires qui seront menés dans le département en 2024, qui ont déjà débuté pour l’un d’entre eux, sont respectivement les travaux de voie entre Lunéville et Raon-l’Etape (32,4 millions d’€, fin des travaux prévus pour le 6 avril) ; les travaux de voie entre Blainville et Epinal (33 millions d’€, fin des travaux estimés le 31 décembre) ; ainsi que les travaux de voie entre Saales et Saint-Dié-des-Vosges (12,8 millions d’€, début des travaux le 15 juillet pour une fin estimée au 22 déccembre).

Les autres chantiers vosgiens concernent la ligne Epinal-Remiremont, où seront effectués des travaux de voie du 3 avril au 31 décembre (9 millions d’€) ; la ligne entre Arches et Saint-Dié-des-Vosges, avec des travaux de voie du 15 juillet au 22 décembre (6,7 millions d’€) ; le tronçon entre Raon-l’Etape et Saint-Dié-des-Vosges, qui sera en travaux du 1er septembre au 1er décembre (7,8 millions d’€) ; le tronçon de voie entre Neufchâteau et Gironcourt, avec des travaux du 1er octobre au 31 novembre (600 000€)

« Ces travaux sont nécessaires pour conserver de bons temps de parcours et limiter les risques d’incidents sur les circulations des trains » a commenté David Valence, tout en précisant que « la Région Grand Est finance une part très importante de ces travaux sur les lignes Epinal-Nancy, Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg, Neufchâteau-Gironcourt, Saint-Dié-des-Vosges-Epinal. »

J.J.

(Cliquer pour agrandir)

David Valence

Région Grand Est

sncf

Travaux ferroviaires dans les Vosges en 2024

(Illustration)

Plus de 100 millions d’€ seront investis sur les lignes ferroviaires des Vosges en 2024, « dont près de 60 millions d’€ en Déodatie ». C’est ce qu’a annoncé David Valence, député de la deuxième circonscription et président de la commission Transports de la Région Grand Est.

Les 3 principaux chantiers ferroviaires qui seront menés dans le département en 2024, qui ont déjà débuté pour l’un d’entre eux, sont respectivement les travaux de voie entre Lunéville et Raon-l’Etape (32,4 millions d’€, fin des travaux prévus pour le 6 avril) ; les travaux de voie entre Blainville et Epinal (33 millions d’€, fin des travaux estimés le 31 décembre) ; ainsi que les travaux de voie entre Saales et Saint-Dié-des-Vosges (12,8 millions d’€, début des travaux le 15 juillet pour une fin estimée au 22 déccembre).

Les autres chantiers vosgiens concernent la ligne Epinal-Remiremont, où seront effectués des travaux de voie du 3 avril au 31 décembre (9 millions d’€) ; la ligne entre Arches et Saint-Dié-des-Vosges, avec des travaux de voie du 15 juillet au 22 décembre (6,7 millions d’€) ; le tronçon entre Raon-l’Etape et Saint-Dié-des-Vosges, qui sera en travaux du 1er septembre au 1er décembre (7,8 millions d’€) ; le tronçon de voie entre Neufchâteau et Gironcourt, avec des travaux du 1er octobre au 31 novembre (600 000€)

« Ces travaux sont nécessaires pour conserver de bons temps de parcours et limiter les risques d’incidents sur les circulations des trains » a commenté David Valence, tout en précisant que « la Région Grand Est finance une part très importante de ces travaux sur les lignes Epinal-Nancy, Saint-Dié-des-Vosges-Strasbourg, Neufchâteau-Gironcourt, Saint-Dié-des-Vosges-Epinal. »

J.J.

(Cliquer pour agrandir)

1 commentaire

  • Avatar du commentaire numéro 48

    choukof

    Est-il prévu un moyen de transport alternatif pour les fonds de vallées quand les véhicules de transport thermiques auront disparus et que seuls les plus fortunés pourront acheter et utiliser des véhicules électriques ?
    ?
    ??
    Vous avez raison, les élus ont largement le temps d’y réfléchir puis d’y trouver des solutions intelligentes.

Laisser un commentaire