Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

samedi 25 mai

Les laboratoires Biogroup des Vosges en grève

2 commentaires

2

Écouter cet article

Un piquet de grève est installé ce lundi 13 mai devant l’entrée du laboratoire des Orfèvres de la rue d’Alsace, qui est l’un des 2 laboratoires Biogroup de Saint-Dié-des-Vosges.

En conséquence de ce mouvement social, initié par les syndicats FO et CGT, les laboratoires Biogroup de Lorraine sont fermés aujourd’hui. Dans les Vosges, cela concerne les laboratoires de Saint-Dié-des-Vosges, Raon-l’Etape, Bruyères et Rambervillers. Le point de ralliement départemental des salariés en grève étant le laboratoire déodatien des Orfèvres.

La principale revendication des grévistes est d’ordre salariale, comme l’explique Corinne George, déléguée du personnel sous l’étiquette FO. « Depuis le rachat des laboratoires par Biogroup, en 2018, les salaires sont bloqués et le treizième mois a été remplacé par des primes, qui diminuent régulièrement. Nous revendiquons également une amélioration des conditions de travail, car les départs en retraite ne sont actuellement pas remplacés. Cela fait 5 ans qu’on essaie de négocier avec la Direction, mais on n’obtient rien. On n’avait jamais manifesté jusqu’à présent, car on privilégie le dialogue, mais avec l’inflation galopante ce n’est plus possible. »

Aucun terrain d’entente n’ayant été trouvé avec la Direction de Biogroup-Lorraine à l’issue d’une réunion qui s’est tenue cet après-midi, la grève sera reconduite demain mardi. Elle était particulièrement suivie aujourd’hui.

J.J.

Biogroup

CGT

FO

Grève des laboratoires Biogroup

Laboratoire d'analyses médicales

Laboratoire des Orfèvres

Un piquet de grève est installé ce lundi 13 mai devant l’entrée du laboratoire des Orfèvres de la rue d’Alsace, qui est l’un des 2 laboratoires Biogroup de Saint-Dié-des-Vosges.

En conséquence de ce mouvement social, initié par les syndicats FO et CGT, les laboratoires Biogroup de Lorraine sont fermés aujourd’hui. Dans les Vosges, cela concerne les laboratoires de Saint-Dié-des-Vosges, Raon-l’Etape, Bruyères et Rambervillers. Le point de ralliement départemental des salariés en grève étant le laboratoire déodatien des Orfèvres.

La principale revendication des grévistes est d’ordre salariale, comme l’explique Corinne George, déléguée du personnel sous l’étiquette FO. « Depuis le rachat des laboratoires par Biogroup, en 2018, les salaires sont bloqués et le treizième mois a été remplacé par des primes, qui diminuent régulièrement. Nous revendiquons également une amélioration des conditions de travail, car les départs en retraite ne sont actuellement pas remplacés. Cela fait 5 ans qu’on essaie de négocier avec la Direction, mais on n’obtient rien. On n’avait jamais manifesté jusqu’à présent, car on privilégie le dialogue, mais avec l’inflation galopante ce n’est plus possible. »

Aucun terrain d’entente n’ayant été trouvé avec la Direction de Biogroup-Lorraine à l’issue d’une réunion qui s’est tenue cet après-midi, la grève sera reconduite demain mardi. Elle était particulièrement suivie aujourd’hui.

J.J.

2 commentaires

  • Avatar du commentaire numéro 703

    Bingo.

    Les labos grace aux tests Covid n’avaient pourtant jamais gagnés autant d’argent.

  • Avatar du commentaire numéro 704

    Colin

    Et ils ont pu créer des centres de prélèvement partout au détriment des infirmières libérales…

Laisser un commentaire