Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub

samedi 15 juin

L’InSIC participe aux 24h de Stan avec son char citrouille

0 commentaire

0

Écouter cet article

Organisé par l’ENSAIA de Nancy tous les 2 ans, « Les 24h de Stan » est l’événement étudiant le plus important du Grand Est. L’Institut Supérieur d’Ingénierie de la Conception – GIP-InSIC – de Saint-Dié-des-Vosges participe à chacune de ses éditions, via son association étudiante Indygo.

L’édition 2024 des « 24h de Stan » aura lieu pas plus tard que ces samedi 18 et dimanche 19 mai, sur la place Carrière de Nancy, autour du thème « Aux pays des merveilles ». 40 000 spectateurs et 4 000 étudiants de 40 écoles d’ingénieurs, facultés et instituts de Lorraine sont attendus à cette occasion. De nombreuses animations rythmeront le week-end, dont la principale est la course de chars de 24h. Dénue de moteur, chaque char est conduit et poussé par les étudiants de chacune des équipes, le long d’un parcours au centre-ville de la cité Ducale. A la fin du week-end, deux prix viendront récompenser le char le plus rapide et le plus beau char.

Et comme pour chaque édition l’InSIC vise cette année au moins le prix du plus beau char. Un prix que l’école d’ingénieur déodatienne a déjà remporté à 5 ou 6 reprises. S’il y a 2 ans il s’agissait d’un combi Volkswagen, le char prend cette fois-ci l’apparence d’une citrouille géante, toute de orange vêtue. La majorité du véhicule, qui dispose d’un volant, de freins et d’éclairages, a été réalisée depuis novembre dernier au moyen de l’une des machines à commande numérique de l’InSIC. Lors des « 24h de Stan », les étudiants déodatiens feront équipe avec ceux de l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques – ENSIC – de Nancy.

Comme nous l’explique Thomas Crouche, président de l’association Indygo et l’un des principaux concepteur et constructeur du char : « il y a un cahier des charges assez carré à respecter. Au niveau des dimensions mais aussi des équipements de sécurité. Pour ce char, nous avons voulu nous écarter du thème basique d’Alice aux pays des merveilles, pour se tourner vers un sous-thème féérique. Le char est principalement fait de polystyrène, avec également une partie en bois. Au total, avec la structure qui tient le polystyrène et le châssis, le char doit peser environ 400 à 500kg. L’objectif principal reste de gagner le prix du plus beau char, mais l’objectif secondaire est aussi de gagner la course. Le char a été optimisé dans ce sens là. »

Le top départ de la course des « 24h de Stan » sera donnée demain samedi à 16h, pour se terminer logiquement le lendemain dimanche à 16h.

J.J.

Le devant du char réalisé il y a 2 ans par les élèves-ingénieurs de l’InSIC.

24h de Stan

Char de l'InSIC

ENSAIA de Nancy

GIP-InSIC

InSIC

Institut Supérieur d'Ingénierie de la Conception

NANCY

Organisé par l’ENSAIA de Nancy tous les 2 ans, « Les 24h de Stan » est l’événement étudiant le plus important du Grand Est. L’Institut Supérieur d’Ingénierie de la Conception – GIP-InSIC – de Saint-Dié-des-Vosges participe à chacune de ses éditions, via son association étudiante Indygo.

L’édition 2024 des « 24h de Stan » aura lieu pas plus tard que ces samedi 18 et dimanche 19 mai, sur la place Carrière de Nancy, autour du thème « Aux pays des merveilles ». 40 000 spectateurs et 4 000 étudiants de 40 écoles d’ingénieurs, facultés et instituts de Lorraine sont attendus à cette occasion. De nombreuses animations rythmeront le week-end, dont la principale est la course de chars de 24h. Dénue de moteur, chaque char est conduit et poussé par les étudiants de chacune des équipes, le long d’un parcours au centre-ville de la cité Ducale. A la fin du week-end, deux prix viendront récompenser le char le plus rapide et le plus beau char.

Et comme pour chaque édition l’InSIC vise cette année au moins le prix du plus beau char. Un prix que l’école d’ingénieur déodatienne a déjà remporté à 5 ou 6 reprises. S’il y a 2 ans il s’agissait d’un combi Volkswagen, le char prend cette fois-ci l’apparence d’une citrouille géante, toute de orange vêtue. La majorité du véhicule, qui dispose d’un volant, de freins et d’éclairages, a été réalisée depuis novembre dernier au moyen de l’une des machines à commande numérique de l’InSIC. Lors des « 24h de Stan », les étudiants déodatiens feront équipe avec ceux de l’Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques – ENSIC – de Nancy.

Comme nous l’explique Thomas Crouche, président de l’association Indygo et l’un des principaux concepteur et constructeur du char : « il y a un cahier des charges assez carré à respecter. Au niveau des dimensions mais aussi des équipements de sécurité. Pour ce char, nous avons voulu nous écarter du thème basique d’Alice aux pays des merveilles, pour se tourner vers un sous-thème féérique. Le char est principalement fait de polystyrène, avec également une partie en bois. Au total, avec la structure qui tient le polystyrène et le châssis, le char doit peser environ 400 à 500kg. L’objectif principal reste de gagner le prix du plus beau char, mais l’objectif secondaire est aussi de gagner la course. Le char a été optimisé dans ce sens là. »

Le top départ de la course des « 24h de Stan » sera donnée demain samedi à 16h, pour se terminer logiquement le lendemain dimanche à 16h.

J.J.

Le devant du char réalisé il y a 2 ans par les élèves-ingénieurs de l’InSIC.

0 commentaire

Laisser un commentaire