Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

dimanche 21 juillet

Le Conseil de Développement du Pays de la Déodatie, une interface entre la population et les élus

0 commentaire

0

Écouter cet article

Après une dizaine d’années de sommeil, un nouveau Conseil de Développement – CoDev – mutualisé a été mis en place par le PETR du Pays de la Déodatie à l’été 2023. Constitué de 50 membres, ce CoDev se définit comme une interface, un facilitateur de lien entre la population et les élus.

Pour donner du contexte, le CoDev est obligatoire pour les intercommunalités de plus de 50 000 habitants et les Pôles d’Equilibre Territoriaux et Ruraux – PETR. Mais le président du PETR du Pays de la Déodatie, Aurélien Bansept, insiste que même si cette entité est obligatoire, elle n’est ici pas considéré comme une contrainte. « Bien au contraire. »

Concrètement, le CoDev du territoire rassemble 30 habitants de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, 10 de la Communauté de Communes de Gérardmer et autant de la Communauté de Communes de Bruyères. Ces 3 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale – EPCI – constituant le PETR du Pays de la Déodatie.

La composition du CoDev se veut la plus diverse possible, en termes de parité, classes d’âge, catégories socio-professionnelles et secteurs géographiques. Ses 50 membres sont des citoyens bénévoles, engagés pour un mandat de 6 ans renouvelable une fois. Ils se réunissent en séances plénières sur un rythme de 4 réunions par an. Son bureau se compose de Léna Clarte, Alain Cuny, Bérenger Lecomte, Christine Lheureux, Michel Robert et Valentin Vuillaume. Brigitte Gamain, troisième vice-présidente du Conseil Communautaire, est l’élue référente du CoDev.

Des réunions de commissions se tiennent également en parallèle des séances plénières, autour de 5 grandes thématiques : l’attractivité territoriale et le tourisme ; la mobilité ; la santé et l’environnement ; la transition écologique ; le plan climat. Le tout en sachant que le CoDev a un rôle uniquement consultatif, et non décisionnel.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient l’intégrer, il reste actuellement quelques places vacantes. Les candidatures sont à envoyer à l’adresse électronique contact@deodatie.com ou via le formulaire sur deodatie.com/le-conseil-de-developpement.

J.J.

CoDev

Communauté d'Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges

Communauté de Communes de Bruyères

Communauté de Communes de Gérardmer

Conseil de Développement mutualisé

PETR du Pays de la Déodatie

Après une dizaine d’années de sommeil, un nouveau Conseil de Développement – CoDev – mutualisé a été mis en place par le PETR du Pays de la Déodatie à l’été 2023. Constitué de 50 membres, ce CoDev se définit comme une interface, un facilitateur de lien entre la population et les élus.

Pour donner du contexte, le CoDev est obligatoire pour les intercommunalités de plus de 50 000 habitants et les Pôles d’Equilibre Territoriaux et Ruraux – PETR. Mais le président du PETR du Pays de la Déodatie, Aurélien Bansept, insiste que même si cette entité est obligatoire, elle n’est ici pas considéré comme une contrainte. « Bien au contraire. »

Concrètement, le CoDev du territoire rassemble 30 habitants de la Communauté d’Agglomération de Saint-Dié-des-Vosges, 10 de la Communauté de Communes de Gérardmer et autant de la Communauté de Communes de Bruyères. Ces 3 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale – EPCI – constituant le PETR du Pays de la Déodatie.

La composition du CoDev se veut la plus diverse possible, en termes de parité, classes d’âge, catégories socio-professionnelles et secteurs géographiques. Ses 50 membres sont des citoyens bénévoles, engagés pour un mandat de 6 ans renouvelable une fois. Ils se réunissent en séances plénières sur un rythme de 4 réunions par an. Son bureau se compose de Léna Clarte, Alain Cuny, Bérenger Lecomte, Christine Lheureux, Michel Robert et Valentin Vuillaume. Brigitte Gamain, troisième vice-présidente du Conseil Communautaire, est l’élue référente du CoDev.

Des réunions de commissions se tiennent également en parallèle des séances plénières, autour de 5 grandes thématiques : l’attractivité territoriale et le tourisme ; la mobilité ; la santé et l’environnement ; la transition écologique ; le plan climat. Le tout en sachant que le CoDev a un rôle uniquement consultatif, et non décisionnel.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient l’intégrer, il reste actuellement quelques places vacantes. Les candidatures sont à envoyer à l’adresse électronique contact@deodatie.com ou via le formulaire sur deodatie.com/le-conseil-de-developpement.

J.J.

0 commentaire

Laisser un commentaire