Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 juillet

Le lycée Georges-Baumont s’engage aux côtés de la filière électrique

0 commentaire

0

Écouter cet article

De gauche à droite : Eric Bogeat, André Désirée et Daniel Mauffrey.

Une convention de partenariat a été signée ce lundi 10 juin en début d’après-midi, entre Enedis, l’entreprise Sotreca et le lycée Georges-Baumont. Paraphée par le proviseur Eric Bogeat, André Desirée, directeur territorial Enedis dans les Vosges, et Daniel Mauffrey, dirigeant de Sotreca, cette convention s’inscrit dans le cadre du programme d’actions « Les écoles des réseaux pour la transition énergétique », qui a été lancé en mars 2023.

Ce projet vise à « répondre à un enjeu majeur pour la filière, qui est de former les futurs électriciens à ces métiers tout en recrutant davantage pour accélérer les nouveaux usages de l’électricité en faveur de la décarbonation du territoire. » Enedis prévoit ainsi d’embaucher 10 000 personnes d’ici la fin de l’année 2027. A l’échelle de la Lorraine, c’est 100 recrutements chaque année.

Concrètement, cette convention de partenariat se traduit par la mise en place de classes « réseaux électriques ». Cette coloration de diplômes concerne le Bac Pro Métiers de l’Electricité et de ses Environnements – MELEC – ainsi que le BTS Electrotechnique.

Les élèves intéressés par les activités et les métiers de la filière électrique auront 30% du programme scolaire consacré à l’enseignement des techniques de réseaux électriques. Ce qui implique également une formation des enseignants. Les élèves auront également la possibilité d’effectuer 18 semaines de stage en entreprises, au sein d’Enedis ou ses prestataires, avec un mentor attitré pour chaque élève.

Avec la signature de cette convention, le lycée Georges-Baumont est le premier des Vosges, et le 7e de Lorraine, à s’engager aux côtés de la filière électrique. Au total, 10 lycées lorrains s’engagent dans cette démarche avec Enedis, en lien étroit avec le Rectorat.

J.J.

Coloration de diplôme

Enedis

Les écoles des réseaux pour la transition énergétique

Lycée Georges-Baumont

Sotreca

De gauche à droite : Eric Bogeat, André Désirée et Daniel Mauffrey.

Une convention de partenariat a été signée ce lundi 10 juin en début d’après-midi, entre Enedis, l’entreprise Sotreca et le lycée Georges-Baumont. Paraphée par le proviseur Eric Bogeat, André Desirée, directeur territorial Enedis dans les Vosges, et Daniel Mauffrey, dirigeant de Sotreca, cette convention s’inscrit dans le cadre du programme d’actions « Les écoles des réseaux pour la transition énergétique », qui a été lancé en mars 2023.

Ce projet vise à « répondre à un enjeu majeur pour la filière, qui est de former les futurs électriciens à ces métiers tout en recrutant davantage pour accélérer les nouveaux usages de l’électricité en faveur de la décarbonation du territoire. » Enedis prévoit ainsi d’embaucher 10 000 personnes d’ici la fin de l’année 2027. A l’échelle de la Lorraine, c’est 100 recrutements chaque année.

Concrètement, cette convention de partenariat se traduit par la mise en place de classes « réseaux électriques ». Cette coloration de diplômes concerne le Bac Pro Métiers de l’Electricité et de ses Environnements – MELEC – ainsi que le BTS Electrotechnique.

Les élèves intéressés par les activités et les métiers de la filière électrique auront 30% du programme scolaire consacré à l’enseignement des techniques de réseaux électriques. Ce qui implique également une formation des enseignants. Les élèves auront également la possibilité d’effectuer 18 semaines de stage en entreprises, au sein d’Enedis ou ses prestataires, avec un mentor attitré pour chaque élève.

Avec la signature de cette convention, le lycée Georges-Baumont est le premier des Vosges, et le 7e de Lorraine, à s’engager aux côtés de la filière électrique. Au total, 10 lycées lorrains s’engagent dans cette démarche avec Enedis, en lien étroit avec le Rectorat.

J.J.

0 commentaire

Laisser un commentaire