Pub
Pub
Pub
Pub
Pub
S'abonner à la newsletter
Pub
Pub
Pub
Pub
Pub

vendredi 19 juillet

L’école de Lusse baptisée du nom de Vincent Munier

0 commentaire

0

Écouter cet article

(Photographie page FB de Vincent Munier)

Si pour certains la réussite d’une vie se mesure à la possession d’une montre de luxe avant 50 ans, le nouvel accomplissement de Vincent Munier est bien plus grand : à seulement 48 ans, une école porte déjà son nom.

Il s’agit de l’école du village de Lusse qui, pour l’occasion de ses 20 ans, a été baptisée « Ecole Vincent Munier » ce week-end, en présence du photographe vosgien de renommée internationale et ardent défenseur de la nature.

« Bravo à l’équipe enseignante pour ses efforts pour ouvrir les enfants au monde extérieur, à l’écoute des sons de la nature, soigner son potager, tenter de percer les secrets de la botanique… La petite école de Lusse cultive tout à la fois la curiosité de ses élèves et leur capacité d’émerveillement. Il y a des leçons à tirer à toute heure et partout autour de nous, sur les bancs d’une classe, sous le préau, dans la cour… ou dans la forêt d’à côté. A nous de raviver notre soif d’apprendre et notre sensibilité à la beauté en restant de grands enfants » a commenté Vincent Munier sur ses réseaux.

J.J.

Ecole Vincent Munier

Lusse

Vincent Munier

(Photographie page FB de Vincent Munier)

Si pour certains la réussite d’une vie se mesure à la possession d’une montre de luxe avant 50 ans, le nouvel accomplissement de Vincent Munier est bien plus grand : à seulement 48 ans, une école porte déjà son nom.

Il s’agit de l’école du village de Lusse qui, pour l’occasion de ses 20 ans, a été baptisée « Ecole Vincent Munier » ce week-end, en présence du photographe vosgien de renommée internationale et ardent défenseur de la nature.

« Bravo à l’équipe enseignante pour ses efforts pour ouvrir les enfants au monde extérieur, à l’écoute des sons de la nature, soigner son potager, tenter de percer les secrets de la botanique… La petite école de Lusse cultive tout à la fois la curiosité de ses élèves et leur capacité d’émerveillement. Il y a des leçons à tirer à toute heure et partout autour de nous, sur les bancs d’une classe, sous le préau, dans la cour… ou dans la forêt d’à côté. A nous de raviver notre soif d’apprendre et notre sensibilité à la beauté en restant de grands enfants » a commenté Vincent Munier sur ses réseaux.

J.J.

0 commentaire

Laisser un commentaire